Last post

dimanche 30 juin 2013

Justin Bièbière aka Maxime pour les intimes, un serial twitteur comique et photographe de talent

Je crois que je follow @justinbiebiere depuis toujours, et ça me va bien ! c'est le seul mec qui arrive à me faire rire à chaque tweet ^^ je me demande ce que ça donne quand il bosse ...




Qui étais tu avant les RS ? et depuis les RS ?

J'ai longtemps cru que j'étais un poney. Ce qui est naturellement impossible puisque un poney n'a pas de barbe. En fait, je pense qu'avant les réseaux sociaux, j'étais juste quelqu'un qui disait qu'on ne l'y prendrait pas.
Depuis que j'utilise les réseaux sociaux, je suis un poney mais j'en suis fier et surtout persuadé. Bien sûr, cela est devenu une addiction que je qualifierais de périodique. Parce que comme toute grande innovation qui se respecte, de temps à autre, ça devient chiant (tu flouteras au montage). Et ne parlons même pas de ceux qui se la mesurent (on parle de notoriété, hein…), ni de ceux qui déballent leur vie privée qui va du premier pipi du matin à la moindre bouchée dans une madeleine recouverte d'une pâte à tartiner au chocolat. Heureusement qu'au milieu de tout cela, il y a de bons moments de rigolade et même souvent des instants instructifs. Pour faire simple, maintenant je suis un équidé de petite taille qui en apprend beaucoup et qui compte bien en apprendre encore par ce biais.


Qu’est-ce-que les réseaux sociaux t’apportent professionnellement au quotidien ?

Dans mon poste actuel, Twitter ne me sert pas à grand chose. À part à tester mes jeux de mots pourris ou à lancer un débat de pause café mais rien de plus.


En quelques mots, la première année sur Twitter c'est comment ?

C'est comme avoir une nouvelle selle (cf le poney, pour ceux qui n'ont pas suivi…) Plus sérieusement, c'est forcément tout beau, tout neuf. On parle tout seul puisque personne ne nous suit. On pense qu'on peut tout dire et tout à coup, un follower, puis un autre et un autre… Et puis, il faut nourrir la machine. Suivre le courant. Ce que je fais très mal parce que ça me plait beaucoup de ne pas être là où on m'attend. Et ça fait déjà plus de 3 ans que ça dure.


Comment utilises tu twitter pro et perso ?

Comme dit précédemment au niveau pro, je ne m'en sers pas. Ça viendra sûrement, mais il faudra d'abord que je change de secteur d'activité. Personnellement, je m'en sers de défouloir et c'est fou comme on peut être productif quand on est énervé. Je m'en sers aussi pour mettre à mal mon inculture. Je suis un très gros curieux. Et j'ai remarqué qu'on en apprend beaucoup plus en posant une question totalement aberrante. Et que forcément, ça fait réagir un nombre plus important de personnes. Et finalement, je m'en sers aussi pour partager toutes les inepties que je peux entendre autour de moi. Mon personnage (puisque oui, Justin Bièbière est un personnage…) me permet d'exprimer ce que je pourrai exprimer d'une manière plus "calme" dans la vraie vie. 


Si la fée tweet pouvait exaucer 3 vœux, quels seraient-ils ?

Qu'elle m'offre trois vœux à chaque nouveau vœu ou que @JournalDeMickey devienne un compte incontournable
Que Nadine Morano me débloque.
Que je devienne une star de la télé. Même dans 30 millions d'amis, mais il est hors de question que je couche avec Mabrouk (Oui, je sais, il est mort. C'est donc encore pire…)


As-tu quatre followers à nous conseiller ?

@UltranusAbitbol parce que c'est ma femme des internets. Et parce que son grain de folie, c'est notre Himalaya à tous.
@duanyer parce qu'il n'a pas de télé et qu'il la commente sur Twitter et ça ça mérite juste le respect éternel.
@kessedjian et @Soupir59 parce que ses deux là ne trichent pas. Mais genre, jamais. Et surtout parce qu'elles sont des modèles de créativité.

Et si tes DM devenaient visibles ?


Je contre cette question avec une case Moule frite et je relance de 30 Didier Barbelivien pour égorger un Pokémon fasciste en Pologne subsaharienne.


Fomo ou pas ? (fomo = fear of missing out)

La seule fois où je me suis retrouvé sur Twitter au bon moment, c'était pour le passage à l'heure d'été (Faut avouer que le samedi soir, on se lance vite des défis de haute importance sur Twitter…) Mais, vu que j'ai souvent les mains occupées (je vous vois venir), je suis souvent à la traine. Et puis, les journalistes ne jouent pas le jeu. Ils balancent toujours les révélations en début d'après-midi. Il y en a qui bossent, merde. Donc, pas fomo et c'est presque tant mieux.

Tu peux aussi follow le compte @adefaut où t'as les dernières news de son site
j'ai adoré : Ta gueule Twitter



0 commentaires:

Publier un commentaire